Pourquoi le Guide des enfers a t-il bouleversé le TCG Yu-Gi-Oh ?

Pourquoi le Guide des enfers a t-il bouleversé le TCG Yu-Gi-Oh ?

Pourquoi le Guide des enfers a t-il profondément bouleversé le TCG Yu-Gi-Oh ?
Le Guide des enfers – EXVC-FR084

J’attribue une place toute particulière à Guide des enfers (Tour Guide pour les intimes), car elle a selon moi marqué un tournant dans le l’histoire de Yu-Gi-Oh à plusieurs égards.

Je jouais déjà en tournoi à l’époque de TGU (tour guide from the underworld), et cette carte a bouleverser le jeu à plusieurs égards.

Beaucoup de nouveaux joueurs n’en on pas conscience, alors on va revenir un peu dans le temps (ce site ne s’appelle pas Yu-Gi-Oh vintage pour rien), et décortiquer un peu cette carte mythique, et comment elle  a profondément bouleversé le jeu de tournoi.

Le Guide des enfers marque la fin de l’ère Old School

Le Guide des enfers marque la fin de l’ère Old School

Yu-gi-Oh avant Le guide des enfers c’était quoi ?

Le guide des enfers est sorti dans la toute dernière extension 5D’S : les victoires extremes (EXVC).

À cette époque, les XYZ n’éxistait pas encore, mais Tour Guide était bien évieemment là pour préparer leur avénement.

A l’époque on retrouvait dans le MétaGame des deck dominants comme : BlackWing, TG B arbaros, X saber, Plant Synchro (un de mes préférés), Dark n Light, Seigneur Lumière,  Herald, Heros, et encore quelques Anti-Meta qui trainaient par ci par là. Rien que de citer ces noms de deck, cela semble un autre monde (preque 10 and déjà).

La Méta reposait principalement sur les Synchros, et les Tribute. On parlait alors de “stapple”, entendez par la “cartes que tous les deck jouent” uniquement au niveau des cartes Pièges et Monstres. À ce moment là, hormis “Gorz l’emissaire des tenebres”, on avait très très peu de stapple “monstreS” dans la Méta. 

On avait donc beaucoup d’hétérogéneité dans les decks, et surtout, les combos multiples, hormis quelques rares séquences très sales chez X Saber et BlackWing se faisait assez rare.

On pouvait qualifier le format de “lent” à cette époque (surout quand on voit ce que ça donne en 2019). Il fallait généralement plusieurs tours avant de mettre son field en place. Et cela permettait parfois d’avoir des séquences de jeu du type “je pose une à toi”, “je pose une, je set un monstre à toi”etc…

Avec l’arrivé de Tour Guide, on venait d’avoirs les premières lueurs de deck “rapides” qui allait innonder la méta dans les années à venir

Le début du format Rapide…

Le début du format Rapide...

Avec Tour Guide, (et l’arrivée des XYZ), on a eu droit à nos premières boucles du genre :

“Summon Tourguide, spé Tour guide, XYZ Leviair, effet.. je ramène Lapin sauveteur.. Effet Lapin Sauveteur, je spé 2 sabersaurus, XYZ Laggia,” Soit plus de 7 invocations spéciales à l’aide d’une seule carte” ! 

De toute l’histoire de Yu-Gi-Oh, je n’ai pas en tête une seule carte monstre qui après invocation normale permet un tel spam de monstres et d’invocation avec son effet avant Tour Guide.

Les joueurs du format actuel doivent rigoler, car maintenant c’est “classique”, mais pour l’épopque (2011), c’était la première fois qu’une carte “générique”, entendez par là “hors archetype” permettait un accès si massif à des combos de dingue. 

Le simple fait de top deck “tour guide” pouvait vous relancer dans le duel.

Pas étonnant qu’à l’époque la majorité des decks en jouaient 3 exemplaires. TGU fut le premier monstre “stapple” de l’histoire de Yu-Gi-Oh”. Certains diront oui mais avant il y avait aussi “BLS, Gorz, Veiler”…

Pour les deux premiers, beaucoup de decks ne les jouaient pas, pour le 3eme, certes Illusionniste d’effet est sorti avant Guide des enfers, mais c’est bien parce que le second a été massivement joué que Veiler a été “main deck” par autan de joueurs.

Guide des enfers est donc le premier monstre a avoir lancé le format rapide tel qu’on le connait aujourd’hui.

Et des handtraps..

À l”époque, quel était la pire chose que vous pouviez faire à joueur invoquant Guide des enfers ? Lui mettre un coup de Veiler ou de Cancrelat Maxx évidemment  !

Vous vous retrouviez avec un monstre à 1000 d’ATK qui ne sert à rien, ou alors vous faisiez piocher massivement l’adversaire à chaque invocation spéciale.

Tour Guide a tout simplement rendu indispensable les “handtraps”. Si aujourd’hui le Meta repose essentiellement sur ces derniers en tant que Stapple, c’est bien parce que leur démocratisation a eu lieu avec Guide des enfers.

Vous pouvez donc dire merci à ce petit monstre, à chaque fois que vous vous prenez un Blossom ou autre en tournoi…

Le début de l’inflation du prix des cartes

Dracossak et l'avénement de Dragon Ruler

Avec l’arrivée de Tour Guide, on a eu droit à pas mal de petits effet kiss cool sur le jeu de tournoi, et la manière dont Konami  est venu penser l’édition des raretés des cartes.

La systématisation des stapple en secret rare

Le guide des enfers était édité en Secret Rare à la base. Peu s’en rendent compte aujourd’hui, mais à la base, il était assez peu commun de retrouver les meilleurs cartes d’une extensions en secret rare.

Avant Tour guide, on pouvait citer peut être Pot de dualité, Maxx C, Dragon des ténébres, comme cartes “stappl” éditées en Secret Rare. C’était assez rare de trouver des cartes que potentiellement tous les deck de la méta pouvaient jouer, éditées uniquement en secret rare.

À la sortie de TGU, je pense sincérement que l’extensions Extreme Victory fut une des plus vendues de l’histoire par Konami. Je me souviens envore des ruées sur les display, et les TIN BOX “Galaxy Eyes” dans les boutiques de Paris à la recherche du Graal : Un Guide des enfers.

Depuis ce jour, Konami a compris que pour vendre encore plus de pack, il était nécessaire d’éditer les stapples en Secret Rare.

Depuis EXVC, Je n’ai pas le souvenir d’une seule extensions ou au moins une des cartes les plus “broken” d’un set ne soit éditées en Secret Rare :

Il n’y avait qu’à regarder les quelques extensions qui ont suivi EXVC pour comprendre qu’il allait falloir ouvrir du pack pour chopper les meilleures cartes de nouvaeux Set :

→ Force des générations : Cafard Colonie de Chrome en Secret Rare

→ Photon ShockWave : Lapin sauveteur en Secret Rare

→ ORCS : Zenmaines Automate en Secret Rare

Et ainsi de suite …

De même de cette systématisation des stapples en secret rare, TGU a considérablement changé la “price value” des cartes méta.

Le Guide des enfers a systématisé l’apparition des cartes à plus de 100€

ashblossom

Avant l”arrivée de Guide des enfers, de mémoire, très peu de cartes de tournoi avait passées la barre des 100 euros pièce. Il y avait déjà des cartes de collection à l’époque qui commençait à s’envoler, mais sur les cartes de tournoi, hormis Dragon armé des ténèbres à l’époque de télédad, et le Pot de Dualité, aucun carte n’avait franchi cette barrière symbolique des 100€ l’unité.

A son apogée, un tour guide pouvait se négocier à plus de 170€ l’unité. En 2012, le deck T0 Dino Rabit, fut le premier deck de l’histoire de Yu-Gi-Oh a franchir la barre symbolique des 1000€ de valeur (Main Deck + Extra Deck inclu).

Bref c’était le début du clivage entre les “riches” et les “pauvres” à Yu-Gi-Oh, et surtout de l’innacessibilité de certains deck en tournoi à une grande majorité de joueurs.

Si auourd’hui vous devez débourser plus de 500 euros pour jouer META à chaque nouvelle extension, rappelez-vous que c’est ce cher Tour Guide qui a instoré cette “tradition”.

Evidemment on ne peut jeter la pierre à Konami. Leur but reste de vendre des boosters, et la méthode “guide des enfers” reste le combo le plus sur pour exploser les compteurs à chaque nouvelle édition.

Evidemment c’est à déplorer, car à de tels prix, finalement ce n’est plus le talent qui compte en tournoi, mais davantage le portefeuille. Soit vous pouvez vous payer un deck méta, soit vous jouez un deck tier 2 et vous vous faires rouler dessus les ¾ du temps, même si vous avez un excellent niveau.

En conclusion, Guide des enfers est selon moi une des cartes les plus mythiques de YU-GI-OH, car elle a à la fois marqué le jeu de tournoi, le format, et la manière dont KONAMI pense la construction des nouvelles extensions.

On en repalera dans quelques années, mais niveau “carte de collection”, je mettrai bien une petite pièce sur le guide des enfers en 1ERE EDITION EXVC comme carte à plus de 1000€, tant sa symbolique est forte sur la Métagame actuelle.

Du coup si vous avez envie d’un petit placement sur le long terme, investissez dans du guide des enfers 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *