Les Archétypes ont-il ruiné Yu-Gi-Oh ?

Les Archétypes ont-il ruiné Yu-Gi-Oh ?

Les archetypes ont-il ruiné Yu-Gi-Oh ?

Si vous trainez un peu dans le monde des cartes Yu-Gi-Oh depuis quelques années, vous entendrez peut-être ces fameuses phrases:

  • C’était mieux avant
  • Je quitte Yu-Gi-OH
  • « Virtual World » c’est broken
  • « le mec spam le terrain Tour 0 après 15 min, les LINK ont tué Yu-GI-OH »…

Bref, pas super sympa envers la franchise tout ça non ?

Les archetypes ont apporté un cadre aux millions de possibilités de deck à créer qui existent actuellement. Les archetypes permettent de construire rapidement un deck jouable en tournoi, et rendent donc le jeu beaucoup plus accessibles aux joueurs. Certes, certains archetypes accélèrent grandement la vitesse de jeu, qui est une des principales critiques de ces dernières années envers Yu-Gi-Oh. Mais ils permettent également de comprendre rapidement la subtilité du jeu, et les synergies que l’on peut créer dans un deck et extra deck. Globalement les Archetypes ont permis de populariser Yu-Gi-Oh ce qui est une très bonne chose.

À quoi ressemblait Yu-Gi-Oh sans les archetypes ?

Pour ceux qui sont de la vieille école et qui ont connu les années 2000 d’un point de vue Yu-GI-Oh, vous vous souvenez surement de la complexité d’arriver à construire un deck Yu-Gi-Oh qui tienne la route.

La plupart des deck de l’époque étaient des decks qui reposaient sur un ou deux combos, et une ou deux cartes en particulier.

On avait droit au fameux Télé-DAD, Monarch Control, Exodia, ou les fameux deck Anti-Meta, avec le fameux Thunder king Rai-oh, ou Démon de la Vanité.

deck télé-dad

Des decks qui ont fait la renommée du jeu, mais qui finalement avait une tenue de jeu très monotone.

Soit on arrivait à faire son combo, soit le jeu s’éternisait en mode « je pioche, je pose une, à toi… ».

Pour ceux qui étaient de grand fan du Yu-Gi-Oh Old school, alors oui, les archetypes ont tué YU-GI-OH.

Après soyons honnêtes. Les stratégies n’étaient guère très évoluées, et la reflexion moindre, les combos étant moins nombreux, plus aléatoires, et finalement la multitude de deck si faste, qu’il était difficile de vraiment « peaufiner son jeu », ou son deck par rapport à certains autres decks, et au métagame, comme c’est le cas aujourd’hui

Les Archetypes Yu-Gi-Oh ont permis de simplifier le jeu

Du coup sans Archetype, il fallait passer des heures et des heures à construire son deck.

Ce qui rendait automatiquement l’accès au jeu très compliqué, car il était difficile de construire un deck qui tient la route quand on était novice.

Avec l’arrivée des Archetypes, Yu-Gi-Oh s’est décomplexifié. Tout est plus simple.

  1. Je veux jouer à un deck basé sur les « sacrifices »
  2. Voici les archétypes qui en découlent: Qliphort, Monarchs, True Draco…
  3. Je n’ai plus qu’à apprendre à manier l’archetype
  4. Je sélectionne automatiquement les cartes de ce dernier pour mon deck,
  5. Terminé j’ai un deck qui tient la route, et je suis pret à jouer en tournoi

Clairement, cela permet de rendre l’accès au jeu plus ouvert, et donc de populariser le jeu. On rencontre alors plus de joueurs aux événements, et la communauté Yu-Gi-Oh grandit, ce qui est le but principal finalement.

Sans archétypes, nous ne pourrions pas vraiment avoir un bon point de départ pour les personnes qui commencent le jeu. C’était beaucoup plus difficile de construire quelque chose à l’époque parce que vous deviez penser à la synergie de chaque carte avec les autres… maintenant, c’est beaucoup plus facile quand vous pouvez voir un tas de cartes CONSTRUITES pour travailler les unes avec les autres.

Les Archetypes Yu-Gi-Oh ont permis de rendre le jeu plus stratégique

Si vous jouez un peu à Yu-Gi-Oh en tournoi, vous savez que le plus grand plaisir du joueur est de construire son deck, tout en le rendant le plus efficace possible contre les autres deck « méta ».

Il y a toujours un deck à battre à chaque Métagame. Et c’est ce qui fait finalement le succès du jeu.

A chaque Métagme, 2 ou 3 archetypes dominent, ce qui réduit les possibilités de rencontrer des decks ultra farfelus en tournoi. Cela permet donc de concentrer uniquement ses stratégies sur les decks à battre, de construire son side deck en prévision des matchs contre les archetypes adverses etc..;

Tout devient plus stratégiques dans la préparation de son jeu, car on sait d »avance quels deck on va rencontrer en tournoi. On peut donc mieux préparer sa stratégie.

Par exemple, à l’époque de Dino-Rabbit, on savait que le monstre le plus puissant du deck possèdait une attaque de 2400. On pouvait donc chercher à rapidement invoquer un monstre à plus de 2400 et on savait que l’adversaire aurait énormément de mal à le détruire.

le sidedeck contre dino rabit

On placait aussi judicieusement notre bonhomme de neige carnivore dans le side deck, afin de contrer les LAGGIA et DOLKKA adverses.

Au contraire les joueurs utilisant Dino-Rabit pouvaient anticiper en plaçant judicieusement des « destruction terrestre » en Main deck, pour contrer les bonhomme de neige carnivore.

Bref tout devient plus drôle, plus stratégique avec les artchetypes.

Finalement Yu-Gi-Oh n’est rien sans les Archétypes

Finalement les archétypes sont ce qui a rendu Yu-Gi-Oh un jeu vraiment excellent. 

Cela lui permet d’être un jeu plus diversifié, de sorte que les joueurs peuvent avoir différents decks avec des capacités différentes.

Par exemple, prenons Dark World, un de mes decks préférés.

archetype darkworld

Les cartes Dark World tournent autour de la défausse de cartes de votre main, vraiment excellent !

Une carte populaire à jouer est Dark World Dealings.

darkworld dealings

Chaque joueur pioche 1 carte, puis chaque joueur défausse une carte.

Cette carte fonctionne très bien avec Dark World et pourrait complètement gâcher la stratégie de votre adversaire.

Cela crée un champ de diversité, de sorte que différents appariements mènent à des résultats différents.

En conclusion, plus stratégiques, plus accessibles, plus rapide, les Archétypes sont très loins d’avoir ruiné Yu-Gi-Oh comme certains le pensent


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *